Création de la ZAC "Les prairie de la Juinière"

Saint-Chéron (F-91)

Maître d'ouvrage : CM CIC Aménagement Foncier

Architecte : BTA Architectes

Paysagiste : Cardon

Budget : 3 200 000 €

Caractéristiques : VRD, dossier de réalisation, DLE, DUP

Superficie : 5 ha

Date : Août 2017

Réception : Phase études

{"slide_to_show":"1","slide_to_scroll":"1","autoplay":"true","autoplay_speed":"3000","fade":"false","speed":"300","arrows":"true","dots":"true","loop":"true","nav_slide_column":"3","rtl":"false"}
Slider Nav Image

un nouveau quartier d’habitat pour répondre durablement à la demande en logement de Saint-Chéron

La commune de Saint-Chéron est située en deuxième couronne de l’agglomération francilienne, à 50 kilomètres au sud de Paris. Elle bénéficie d’un cadre de vie agréable entre ville et nature qui attire une population recherchant un confort de vie.

Le programme prévisionnel prévoit la création de 180 logements répartis à tiers égal entre des pavillons, des maisons de ville et des collectifs.
Le programme prévoit aussi, l’implantation d’aires de jeu et d’aires de loisirs type « City Parc », des espaces verts et des espaces publics de qualité (une salle à destination d’activités associatives de 200 m² au minimum).

Un autre des objectifs du projet est de répondre aux engagements de la charte EcoQuartier, afin d’obtenir la labellisation de l’opération.
L’approche de développement durable s’articule autour des axes majeurs suivant :
– l’insertion du projet d’aménagement dans son environnement
– la création d’un quartier mixte et solidaire
– la réalisation d’espaces et d’équipements publics de qualité et durable par l’anticipation des modes de gestion et coûts d’entretien, des choix réfléchis pour le mobilier urbain, le système d’éclairage, les points d’apports volontaires…
– la gestion alternative des eaux pluviales par l’élaboration d’une trame bleue via un réseau de noues et un bassin, un objectif 0 rejet si possible et minimum de tuyaux, la gestion des eaux de pluies à la parcelle avec possibilité de réutilisation de l’eau.
– l’organisation de la mobilité avec une hiérarchisation des voies, la priorité des modes doux et des transports en communs, l’optimisation du stationnement
– une réflexion autour des énergies avec l’implantation optimisée du bâti, des préconisations en termes de matériaux, de gestion du chantier de construction…

Autres projets